CENTRE DE TRAITEMENT INFORMATISÉ AU SENEGAL (CTISN)

Une innovation au service des SFD

En offrant des services informatiques innovants aux Services financiers décentralisés, le CTISN  participe d’une manière significative à l’amélioration, la transparence de la gestion  et de la performance de ces derniers.

 HISTORIQUE

Issu d’un projet financé par l’Agence canadienne de développement international (ACDI), le Centre de traitement informatique du Sénégal a été mis en place par Développement international Desjardins (DID). Les partenaires du projet initial étaient la Direction de la Microfinance (DMF), du Ministère de l’Entrepreneuriat Féminin et de la Micro-Finance et de l’Association professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés (APSFD). Le CTISN est basé à Dakar et est devenu un Groupement d’Intérêt Économique (GIE) géré localement, propriété des SFD participantes et dessert une cinquantaine de SFD, regroupant 150 sites, la majorité se situant en milieu rural.

Les partenaires actuels du GIE-CTISN se retrouvent dans la majorité des régions du Sénégal – notamment Saint-Louis, la zone des Niayes, Thiès; Fatick, Tambacounda, Bignona, Dakar, et depuis peu une dizaine de communautés proches des frontières Mauritanienne et Malienne. – et offrent des services financiers à plus de 130 000 membres.

Les outils informatiques mis à la disposition des partenaires sont  deux logiciels transactionnels (SAF et AMIO) et un logiciel décisionnel (STRATEGO).

 MISSION ET VISION

La mission du CTISN est de fournir des services informatiques et de conseils de qualité, à des coûts abordables, permettant aux SFD d’améliorer la gestion de leur institution et la qualité de leur système d’information de gestion.

La vision du CTISN est d’être reconnue comme la meilleure solution pour le service informatique des SFD du Sénégal.

SERVICES

Les services de base du CTISN sont :

  • le traitement de l’ensemble des données relatives aux membres du SFD de même que l’ensemble des données comptables à partir des logiciels en mode SAAS;
  • la préparation et la mise à disposition en libre service de tous les rapports financiers requis selon la nouvelle réglementation, en plus d’une série de rapports de gestion;
  • la préparation et la mise en disposition en libre service d’un tableau de bord mensuel;
  • la formation initiale et continue relative à l’utilisation des outils informatiques;
  • etc.

Les logiciels utilisés sont le SAF, développé par Sysde, au Costa Rica; AMIO et STRATEGO, tous deux développés par  Développement international Desjardins.

REFERENCES :

Plus de 155 sites à travers le Sénégal

Le CTISN a finalisé au cours de décembre 2012 sa 154e informatisation. Toutes les régions sont maintenant desservies, de Ziguinchor à Saint-Louis, en passant par Tambacounda, Bakel et Kédougou. Pour le premier semestre de 2013, une cinquantaine de sites sont déjà en planification.

Les plus récentes statistiques du CTISN nous permettent de compter plus de 52 SFD autonomes ou en réseaux, 155 sites desservis et plus de 135 000 membres. Le total des actifs des SFD partenaires est de 11 milliards de FCFA.

PERSPECTIVES :

Certains services additionnels devraient se rajouter sous peu aux partenaires du CTISN, à savoir :

  • Le développement et l'implantation d'une plateforme pour faciliter le suivi du  de contrôle interne dénommé « Continuous Contrôle Monitoring (CCM) » adapté aux logiciels utilisés.
  • le support et la formation en gestion financière. Cela permet de renforcer la gouvernance des caisses par une meilleure compréhension par les dirigeants des états financiers et des indicateurs de performance de la caisse.
  • La mise en place de produits innovants : cartes bancaires, transfert d’argent, payement de services, guichet unique entre autres.